2016-05-04

RANGE TA BLANCHE - CAMP DÉCOLONIAL SUMMER 2016 #LOLILOL


PS: Maintenant je vais m'asseoir dans les coms et attendre la haine hahaha! :))

23 commentaires:

  1. Pour la Haine ch'sais pas mais j'ai bien rigolé pour ma part :)

    Wakim.

    RépondreSupprimer
  2. Des "vrais nègres" ? tu veux dire... avec un os dans le nez ?

    Blague à part, ta fiction, ce n'est pas ce qui se passe dans la réalité dans le Zimbabwe de Robert Mugabe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais pas trop si je veux chialer pour les gros fermiers blancs... mais peut-être que je dois développer plus ma solidarité de RACE! :))

      Supprimer
  3. Ha oui ... mais non en fait, si toi tu le fais c'est MAAAAAAL ;)
    Les anti-racistes institutionnels et subventionnés ont du reste largement dépassé les racistes ordinaires en ce qui concerne le pouvoir de nuisance.

    W.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En Russie on m'avait doctement expliqué que si je faisais des gosses à ma copine maghrébine je "trahirais la race européenne". J'avais pas mal rigolé. Mais je vois que les mecs du PIR etc pensent la même chose. C'est beau ce continuum identitaires-indigènes de la République. Le serpent politique se mord la queue!

      Supprimer
    2. Pour préciser ma pensée, j'ai écouté ou lu attentivement les propos des Boutih, Désir, Tin, Sopo, Bouteldja, Leoni, Sylla, Ghebali ... et malgré leurs efforts je ne me sens toujours ni raciste, ni anti-raciste ni racialiste ni ne cultive d'ailleurs aucune haine hystérique de l'autre. Finalement je trouve que j'ai du mérite ;)

      W.

      Supprimer
    3. Mais le conflit est surtout financier non? Le mémoire biz... La Shoah, combien de films, combien de passage à la "Grande Librairie" pour vendre les mémoires réelles (voir fictives) de ses ancêtres déportés. Il y a eu une première génération, qui a dû se battre pour faire reconnaître son trauma, et sa mémoire, avec les Primo Lévy, les Lucienne Delbos. Ce qui en ont chié. Qu'on a méprisé. Et qui se sont battus. Et aujourd'hui, alors que l'objet mémoriel est devenu une grand place, un marché de la mémoire, des types nous font tourner la boutique avec "la Rafle"...

      Le mémoire Bizness certains aimeraient le monter sur l'esclavage, mais ça prend moins. De toute façon où serait le pognon hein! ;))

      Supprimer
  4. Pour ma part j'essaye de comprendre tout d'abord comment et "grâce" à qui on en est arrivé là et en aussi à qui peut bien profiter désormais cette situation violente et confuse.

    W.

    PS: https://fr.wikipedia.org/wiki/SOS_Racisme#Critiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Incompatibilité d'humeur ou de partage de moyens et de mobilisation entre les antiracistes tendance "négrophobie et islamophobie" et les antiracistes tendances "lutte contre l'antisémitisme". D'ailleurs le bouquin d'une des têtes pensantes du PIR c'est "Les blancs, les juifs, et nous (les noirs et les maghrébins, quid des asiatiques, indiens ou trucs, hein?). Laissant apparaître un nouveau clivage séparant pro-israeliens et pro-palestiniens.

      Supprimer
  5. Houlà toi tu vas te retrouver dans les colimateur des SJW (bienvenue au club)

    J'aime ces anti-racistes qui parquent les noirs entre eux, huhu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant je conçois qu'on rééquilibre drastiquement le temps de parole. Et que des mouvements axés islamophobie et négritude émargent à côté de la LICRA etc. Mais le camps décolonial cherche lui à donner un voir un espace "libéré des blancs", un quotidien épuré dont le PIR pourra se gosser "regardez on peut nettoyer le blanc".

      Ces gens passent leur temps à moquer les couples métisses, à les railler, leur credo entre deux blagues sur les bébés congelés des "souchiens" ("sous-chiens" haha) c'est l'épuration ethnique. Clairement. Preuve en est il préfère ne pas argumenter et noyer le poisson en mode Tariq Ramadan et le mariage gay ou la charia... On reste allusif, on ne dit rien, on voit ce qui passe et ce qui résiste... quand je vois des agrégés et des intellectuels les défendre sur Twitter j'en ai la nausée.

      Moi et ma pauvre famille métisse on les dégoûte, très bien, mais on les emmerde, et on ne se laissera pas prendre entre le marteau FN et l'enclume PIR; ou l'inverse! :))

      Supprimer
    2. Sous-entendre que les agrégés seraient exempts de connerie ce serait pas un peu raciste ça ? ;)

      W.

      Supprimer
    3. Nan mais ça veut dire que l'Educ Nat serait noyautée par ... Oh wait!!! :))

      Supprimer
    4. L'educ nat' est SJWisé.e à mort, ces gens sont nos futurs maîtres. Selon leurs théories le racisme anti-blanc n'existe pas car ce sont les blancs qui ont inventé le racisme à cause de la colonisation et donc seuls les blancs sont racistes (la preuve c'est toujours des bandes de blancs qui tabassent les noirs à la récré).

      Ces esprits brillants prétendent lutter contre le racisme mais raisonnent en terme de race (cherchez l'erreur), leur néologisme "racisé.e.s" c'est pas du tout vexant pour les non-blancs d'être tous mis dans le même panier selon un terme racial.

      La faille dans leur édifice intellectuel c'est que le SJW moyen ne fréquente que très peu (voir pas du tout) la diversité ethnique, ça explique pourquoi il les fout tous dans le même panier et théorise sur ce qu'il ne connaît pas depuis sa tour d'ivoire universitaire.

      Supprimer
  6. Le portail, le détail qui tue :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on ne se méfie jamais assez des points de détail en effet ...

      W.

      Supprimer
    2. Touvutoulu.

      W.

      Supprimer
  7. Tout cela ne nous dit pas si dans ton camp il y a des mille-feuilles au chocolat, comme en Haïti en 2010 ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était la meilleure blague de tt les temps, je me fous de savoir si elle m'a grillé À VIE AU QUÉBEC!!!

      Supprimer
    2. En fait la meilleure blague de tous les temps se trouve ici:

      https://www.youtube.com/watch?v=ienp4J3pW7U

      W.

      Supprimer