2015-06-16

Thomas ou les jours sanglants > pages 41 à 44

Et dans les faubourgs de Laon...




J'approche des 50 pages, je vais sans doute faire une pause dans pas longtemps, pour reprendre tout depuis le début, voir si le rythme convient pour une lecture d'un seul tenant. Faut que je commence à chercher des éditeurs aussi. Voir si ça plaît.
N'hésitez pas à me faire de la pub, autrement. À parler de mon taf à gauche à droite.
Échange de liens, fanarts, wink wink, clin d'oeil clin d'oeil.
Halalala.
Bonne journée.

13 commentaires:

  1. Ouais c'est comme ça que ça marche quand on est au fond du panier les girls et les mecs.

    RépondreSupprimer
  2. tain merde, trop triste : personne n'a commenté ici !

    bon alors pour Juju, la réponse sur la sodomie : dire que c'est super désagréable, c'est comme toutes les généralités, c'est faux. Y'en a qui aiment, d'autres qui détestent, y'en a encore qui ne jurent que par ça, et des qui n'essaieront jamais.
    mais c'est pas quelque chose qui fait à priori mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reçois des avis par mail, messages privés et commentaires sur Facebook... Je comprends pas.

      Les coms c'est le mieux non? Le blog c'est le plus démocratique. Je suis le dernier démocrate ou quoi, d'ailleurs? Tout le monde préfère se sucer la bite ou le clito en privé dans les minis clubs de "copains" validés sur Facebook, le club "auteurs à Fluide", "copains de machin machine". Ici je peux parler à des inconnus, tout le monde peut commenter, je peux répondre, c'est une chance. Les mecs trop célèbres peuvent pas se permettre ça. De mon côté je peux encore me payer ce luxe. De tout lire et de répondre à tout.
      En mode "open bar de la fête à la saucisse".

      Mais bon, au moins les stats se maintiennent malgré mon éviction de blog BD et ma disparition des liens des uns et des autres. Je suis ostracisé mais je m'en bats tellement les steaks mes poulets. Puisque les lecteurs sont là.

      Supprimer
    2. Autrement Juju brasse de l'air oui. J'ai rencontré moi aussi des filles qui disaient apprécier, d'autres qui disaient ne pas aimer la sodomie. Qui mentaient, qui disait le vrai, va savoir...

      Supprimer
    3. Ce qui est sûr c'est que le moinillon il a adoré !

      Supprimer
  3. Bon je me sens obligée de commenter pour être "démocratique", ça fait des années que je suis régulièrement ton blog (pour preuve j'avais été offensée par un post que j'avais trouvé homophobe en 2009 ou 2010 et on avait échangé deux trois mails) et je trouve cette bd géniale, ce serait cool qu'elle sorte sur papier. Sinon sur la sodomie... je vois pas pourquoi tout le monde se sent obligé de donner son avis. Enfin bref ça me déprime un peu que des blogueurs (francisation hardcore) mille fois moins talentueux que toi soient plus populaires parce que ton travail sort vraiment du lot. Allez bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens bien de tes mails, j'espère que depuis j'ai été moins con.

      Sur la sodomie c'est parti d'une remarque de Julien D. (Herbe de Provence, bloggueur polémico sionisto frontisto réac amateur de cannabis) qui est venu écrire sous un de mes derniers post Facebook que les filles qui aimaient la sodomie sincèrement n'existaient pas. Sur ce, Ulf et d'autres, moi compris, on a essayé d'argumenter... entre mecs. Ce qui n'a pas de sens. Et on en reparle ici. On aurait dû ne rien dire. Puisque pas apte à juger.

      Sur la publication de cette BD sur papier j'ai envoyé des mails. J'ai des retours positifs. Après aucun des éditeurs dans les 4-5 à qui j'aimerais filer le trucs ne se décident vraiment, ils veulent "plus de planches".

      Deux éditeurs que je connais mal m'ont contacté. Mais je les connais mal et ne je suis pas certain qu'on soit sur la même longueur d'onde et que l'on attende la même chose du bouquin. Mais je suis un mec ouvert, on va discuter. A voir donc.

      Sur la réussite de certains et pas d'autres. J'ai été très acerbe là-dessus. Maintenant je suis vieux et fatigué. Je ne sais pas. Les livres sont faits pour être vendus. Je mène un travail historique, parfois déroutant et parfois austère graphiquement. J'ai cultivé un trait épais et malhabile personnel pas forcément séduisant. Avec une recherche sur la langue qui peut dérouter. Et qui déroute (hein Tim, mon amour?). Je ne m'étonne plus que Casterman ou Delcourt ne m'ouvrent pas grands leurs portes. J'ai déjà la chance de toucher 10 à 15 000 clampins par mois ici. Ça me semble déjà merveilleux.

      Supprimer
    2. D'ailleurs Juju ça fait 3 fois qu'il remet ça sur le tapis, à l'époque de mes trucs foireux avec Marcel l'éléphant vert homophobe il était déjà là-dedans... OBSESSION BONJOUR!

      Supprimer
    3. Les éditeurs veulent plus que 50 pages pour avoir un aperçu ?
      Hébé.
      Ou peut-être des pages plus loin dans l'histoire ? Avec Thomas adulte ?

      Supprimer
    4. Faut croire, ou c'est de l’hypocrisie, pour juste pas dire "non".

      Supprimer
  4. Salut Maadiar,
    Ca fait un moment que je suis ton blog, silencieusement. J'aime beaucoup ce que tu fais, je n'ai jamais commenté parceque je n'avais rien à dire (je déplore que sur le net, ce soit un argument insuffisant pour fermer sa gueule).
    Je ne comprends pas que cette histoire de sodomie soit la seule chose qui ressorte de cette planche... elle est pourtant magnifique.

    C'est curieux comment les lecteurs semblent n'attendre qu'une seule chose, c'est du cul... mais que dès qu'il y en a il faut qu'ils gueulent.

    J'espère que je pourrai acheter ce récit sur papier.
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer