2015-05-24

Thomas ou les jours sanglants (pages 33, 34, 35 et 36)

A Laon, c'est l'heure de l'office...




On est passé du château de Coucy aux faubourgs de Laon, on s'éloigne d'Ade de Marle et du petit Thomas... Petit à petit les forces se mettent en place...

Le calvaire n'est pas inspiré d'un monument picard mais d'un calvaire vosgien (du XVIIe siècle). Il reste malheureusement très peu de calvaires dans le coin, beaucoup n'ayant pas passé la Révolution et la Grande Guerre.

6 commentaires:

  1. Et une belle planche pour la Pentecôte ! :D

    Par contre, pour la continuité du récit, je ne sais pas... La page précédente s'achevait par une scène de Communion et là nous voilà revenus au début de l'office, au moment du "Gloria" ! Et je viens de m'apercevoir que le choeur de ta cathédrale n'est pas clôturé... La cathédrale de Laon n'avait donc pas de chancel ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, bonne question! Je n'ai pas trouvé trace de clôture sur les enluminures dont je me suis inspiré et je me suis dit que peut-être, toute ces clôtures étaient peut-être postérieur. Alors que j'ai bien vu des dessins montrant que déjà, au Moyen-Age, on faisait messe dos à l'assemblée. Par ailleurs sur le Gloria je l'ai remis pour donner une impression de répétition.et parce qu'on le retrouve bien au XIe. Sinon, c'est situer dans l'église Saint-Martin, simplifiée (y a pas vraiment d'icôno dessus pour l'époque).

      Supprimer
    2. Ah, la liturgie au moyen-âge c'est complexe... Comme tu le sais, avant le Concile de Trente, les usages liturgiques ont beaucoup varié, entre le mouvement centrifuge d'une bonne demi-douzaine de rites (gallican, ambrosien, etc.) et des centaines de variantes diocésaines et monastiques et d'épisodiques réformes pour régler le plus de monde possible aux usages de Rome (réformes carolingienne, grégorienne, etc.). En ce qui concerne le dos aux fidèles ("ad orientem") c'est heureusement un point commun de toutes les liturgies occidentales dès le Haut Moyen-âge, mais pour le chancel c'est plus complexe. C'est un usage romain très ancien, qui remonte aux premières basiliques, mais son adoption est locale jusqu'au grand tour de vis de Latran IV... Donc feuillette bien les livres d'histoire locale de ta bibliothèque municipale, tu es mieux placé que moi pour y répondre. ;)

      Supprimer
    3. J'y passe des plombes. Mais j'aime bien j'y apprends plein de trucs.

      PS: Si tu as mieux pour les dernières cases en latin que le Gloria je suis preneur!

      Supprimer
    4. En principe, je chercherais un chant de communion ou d'action de grâce...

      Je vais voir ce que je peux trouver !

      Supprimer
    5. Oui vas-y! (Et bonne chance)

      Supprimer