2015-03-01

Thomas ou les jours sanglants p.10

Les glaneurs signalés sur l'Ailette sont vite retrouvés par Enguerrand et ses hommes... 



C'est Albéric (ou Aubrey) de Coucy (c.990-1078), le premier (vieux) mari de la (jeune) Ade de Marle (c.1050-1095) (la mère de Thomas) qui fonde, de son propre chef, l'abbaye de Nogent-sous-Coucy. Les motivations de cette fondation sont mal connues.
Aubry est un proche de Guillaume le conquérant. Peu de temps après la conquête de l'Angleterre (Hastings, 1066) il abandonne ses terres anglaises et les responsabilités qui lui incombait pour gagner Coucy. Âgé, il est connu désormais pour chercher le repos.
Les chroniqueurs de l'époque avancent l'approche de sa mort et la peur du jugement dernier, une soudaine période de remords favorable à la création d'un monastère.
Le projet, de surcroit, dénote quand on sait combien les seigneurs de Coucy n'auront de cesse d'entrer en conflit avec les seigneuries ecclésiastiques qui entouraient leurs domaines. L'abbaye de Nogent-sous-Coucy et ses moines seront régulièrement un sujet de conflit pour Enguerrand et ses descendants.

6 commentaires:

  1. On peut avoir la traduction de "bédole" ?

    Sinon cette BD commence bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une "bédole" c'est un gros tendance benêt.

      Supprimer
  2. D'où l'expression "comme la bédole sur le bas-clergé" ... ok je sors.

    Wakim.

    RépondreSupprimer