2014-01-12

Interview Révélation Blog

Au fait, voici une quasi interview pour la Révélation Blog. Je crois que j'ai répondu à quasi toutes les questions, un peu partiellement, et à ma façon, mais y a des éléments... (CLIQUEZ-DESSUS POUR LA VOIR EN GRAND, merci bien)





Et, le fameux Lébérou...


Voilà, continuez de voter pour moi si vous le souhaitez, c'est bientôt fini. >>> http://www.prixdublog.com/voter-74.html

54 commentaires:

  1. Paranoïa victimaire + propos incompréhensible et haineux. Bravo Maadiar !

    Dommage, tu commençais une jolie réflexion sur le monstre... Mais avec ta démonstration, je crois que tu perds tout le monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Céline, je crois t'as pas compris. Les trois bras.

      Supprimer
  2. Un ami qui te veut du bien.12 janvier 2014 à 11:37

    Supprime cette note. Jette cette page. Arrête de jouer l'homophobe. Ou d'être homophobe? Vraiment. Fais une seconde interview. Arrête d'être un con.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui mon amour, léchons-nous sous les frondaisons.

      Supprimer
  3. tu serais pas un peu un connard toi ?

    RépondreSupprimer
  4. Rock'n roll garçon. Continue à faire du bruit.

    RépondreSupprimer
  5. sērieusement ? c'est pas joli joli... dans la case "tolērance" tu as colorisē ta main en rouge alors qu'elle devrait ētre couleur peau... et tu t'ētonnes qu'on publie pas ton interview et qu'on te crache ā la gueule ? pathētique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OH MAIS OUI MERDE! MILLE MILLIARDS DE PARDONS!

      Supprimer
  6. On comprend vos intentions mais c'est vraiment très faible dans l'organisation des idées, des concepts... Vous surfez sur la vague Dieudo l'humour en moins... Dommage.

    RépondreSupprimer
  7. Laisse tomber, tu ne peux plus rien dire sur Internet qui ne dérange le moindre bisounours sans te faire lyncher à ton tour. Si on branche son cerveau il est plus qu'évident que ce n'est pas du 1er degré.

    Ceci dit... 1er, 2ème ou 3ème degré, j'ai l'impression que sous couvert de tolérance tout le monde est devenu militant du bon ordre public, de la bonne pensée politiquement correcte.

    La tolérance ça devrait marcher dans les deux sens non ? Bah non. toi t'as pas le droit de dire juif, pd ou brouette. Ces mots sont sales, tabous, tous les livres qui les contiennent devront être brûlés et on passera ta bouche au savon noir (oups pardon j'ai dit noir, je vais être insulté à mon tour) ! Essaie "gay", mais je suis sûr que dans ta bouche tous "les gens bien intentionnés" trouveraient ça homophobe et tu te fera lyncher en bonne et due forme.

    Pour eux c'est comme si tu disais "bite, poil, couille" en plein baptême à l'église. Ca glousse, ca chuchote, ça caquette, ça fronce les sourcils, ça porte le mouchoir à sa bouche et tous ces Tartuffe te demandent de sortir parce que c'est le diable qui parle par ta bouche. Ce n'est pas ce que tu fais, tu n'as pas dit "bite poil couille" en plein baptême mais là tu parles de monstre et tenant des propos monstrueux... Manifestement ça ne passe pas plus.

    Quant à te faire taxer de Dieudonnée, t'en fait pas, c'est un mot nouveau pour eux, ils viennent de l'apprendre. Ils vont se gargariser quelques mois avec et le sortir à toutes les sauces. Ils en trouveront un autre plus tard.

    Moi ici je vois du Maadiar. Maadiar qui était comme ça avant que l'autre pingouin passe au 20h tous les jours. Maadiar qui sera comme ça après. Maadiar qu'on aime pas plus (ni moins) qu'avant mais qu'il est "de bon ton" de lyncher de nos jours.

    Ca plait, ça plait pas. Ce qui a changé, c'est que maintenant c'est à la mode de défoncer des gars comme toi.

    Je te lis depuis longtemps, j'adhère pas à tout, mais putain, putain que ça fait du bien de lire des choses qui changent de la blogosphère bien pensante qui pisse toujours dans le même sens (oui celui du vent).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord. On dirait que les villageois sont de sortie pour lyncher le monstre, pitoyable.

      Supprimer
    2. Donc j'ai réussi mon coup! Au final... "For the happy few"

      Supprimer
    3. LES GENS QUI TE SOUTIENNENT ICI TE VEULENT DU MAL.

      Supprimer
    4. Regardez qui sont les "Happy Few". En quoi, vraiment votre situation est différente de celle de dieudonné, et ses happy few à lui?

      Supprimer
  8. MAIS LES MECS MAIS OH MAIS VOUS AVEZ REMARQUÉ QUE LE PETIT BONHOMME IL A TROIS BRAS? C'EST LUI LE MONSTRE! Le message c'était genre "l'hôpital qui se fout de la charité!". C'est tout. Bisous.

    RépondreSupprimer
  9. L'hopital (le monstre facho à trois bras) qui se fout de la charité (les juifs, les homos, les prostitués) ?

    Donc les juifs, les homos, les prostitués c'est kif-kif avec l'autre monstre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, lui est pire, puisqu'il est triste, intolérant et agressif. Contrairement aux petits monstres bigarrés rigolos.

      Supprimer
  10. Oh merde personne a remarqué les 3 bras x) trop subtil, dommage. J'ai voté plusieurs fois pour toi j'espère que ça paiera ! Ps : je sais pas si la faute à "je sers la main" est faite exprès mais au cas où, je fais la remarque.

    RépondreSupprimer
  11. Harry, un ami qui te veut du bien12 janvier 2014 à 23:19

    C'est une chance, une opportunité qu'ils n'aient pas publié ton interview. Fais en une autre, une publiable et intéressante, une vraie anthropologie du monstre. Ils la mettront. Arrête de faire le con, tu te tires une balle dans le pieds et ceux qui ne le voient pas te tire vers le bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher maadiar, merci de donner encore raison à tous ceux qui se méfiaient de toi !

      Supprimer
  12. Tout le monde a remarqué les trois bras, on a pas de la merde dans les yeux. A chaque fois que tu parles d'homosexualité, c'est ambigüe au mieux, homophobe et transphobe lu au premier degré. Maintenant on attends tes dérapage comme on attends les dérapages de Lepen et Zemmour. Tu ferais un mea culpa disant du bien du mariage gay, que l'homosexualité est normale et non pas une perversion comme tu le représentes 9 fois sur dix, ça resterait suspicieux tellement t'as abusé. Arrête de faire ta victime. Soigne-toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis clair avec ma conscience, je ne suis ni homophobe, ni raciste ni antisémite, ni négationniste. Et je ne compte pas le devenir, malgré vos leçons de morale à 2 centimes. Bisous

      Supprimer
    2. Yves Saint Laurent13 janvier 2014 à 13:58

      Alors pourquoi ça ne te gène pas plus que tout le monde croit que tu l'es ???
      Pourquoi tu continues dans cette voie ???

      Supprimer
    3. Yves Saint Laurent13 janvier 2014 à 14:07

      (au fait, ce n'est nullement une leçon de morale. C'est la vision que tu donnes de toi, c'est comment peux te lire un lecteur lambda. La seule phrase normative du commentaire, c'est "Arrête de faire ta victime". Où est la morale?)

      Supprimer
    4. Soralien tas d'merde ?

      Supprimer
  13. Tartempion-le-Quidam13 janvier 2014 à 04:21

    C'est moi qui ai du mal avec le 6ème degré ou il y a comme un vent de bien-pensance qui souffle dans les commentaires ?
    Sinon très bon, j'apprécie toujours ce genre d'humour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai parlé avec des potes gay engagés. Il y a une crispation autour de ses sujets. Mais je jette pas la pierre, de vrais horreurs ont été dites, des homos ont agressés physiquement, le FN cite en exemple ces conneries de lois russes homophobes... Je comprends que ce soit un vocabulaire sensible... Mais je m'en fous moi. Le vent souffle loin au-dessus de mon terrier.

      Supprimer
    2. "On été agressés physiquement" pardon

      Supprimer
    3. "Ont été agressés" voilà.

      Supprimer
    4. Yves Saint Laurent13 janvier 2014 à 15:24

      Merci de ne pas nous jeter la pierre ! C'est gentil !

      Supprimer
  14. C'est vraiment très bien. Les gens qui ont posté des commentaires ne comprennent pas, ou ne veulent pas comprendre. Tant pis pour eux. J'ai voté pour toi !

    RépondreSupprimer
  15. « Je n'ai pas la carte [du FN] et je ne la prendrai jamais, pas plus que celle d'un autre parti. Cela dit, je suis d'accord avec 80 % de leurs idées, notamment celles sur l'immigration »

    Robert Ménart, auteur de "La Censure des bien-pensants"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et? Faut que je réponde à quoi là? Je suis contre les frontières et les nations personnellement, l'idée d'immigration n'a aucun sens chez quelqu'un comme moi. Je pense que les frontières telles qu'on les connaît devraient avoir disparu depuis des siècles. Bisous.

      Supprimer
    2. C'est un exemple de personne qui attaque la bien-pensance. C'est un discours de surface pour attaquer les minorités en se donnant des postures de chevalier. C'est de la langue de bois. Le politiquement correct, à l'origine pour Michel Foucault « une pensée politique ne peut être politiquement correcte que si elle est scientifiquement rigoureuse ». Depuis les années 70s, ça a été repris aux états unis avec un autre sens: pour ridiculiser les mouvements féministe, gay, noir etc... (à peine on a des droits, paf retour de bâton)

      Pour Jaques Derida: La critique systématique du politiquement correct serait dangereuse car elle annihilerait toute pensée critique par sa seule force d'intimidation : « Dès que quelqu'un s'élève pour dénoncer un discours ou une pratique, on l'accuse de vouloir rétablir un dogmatisme ou une "correction politique". Cet autre conformisme me semble tout aussi grave. Il peut devenir une technique facile pour faire taire tous ceux qui parlent au nom d'une cause juste. »

      Supprimer
    3. En quoi ça doit me concerner? Je m'en fous moi. J'intimide qui?

      Supprimer
  16. Woaw c'est quoi ces commentaires ?! Au début j'ai cru qu'ils s'étaient rameutés d'ailleurs mais apparemment ce sont tes lecteurs ça…?
    Ta présentation est super, on sent toute la schizophrénie du mâle-blanc (à trois bras). T'illustres bien le "choc de l'injure" dont parle Didier Eribon (que les autres râleurs aillent lire ses Réflexions sur la question gay).
    M'en vais montrer ta planche à un ami hétéro d'ailleurs. Pis c'est bon j'ai voté pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà ma réponse http://www.ina.fr/video/I12243837

      Supprimer
    2. L'article http://didiereribon.blogspot.be/2012/12/face-au-choc-de-linjure.html

      "L’instant fatal de la rencontre avec l’injure (« sale pédé »), qui intervient plus ou moins tôt dans une existence, est tout à fait décisif, constitutif même, dans la vie de tout gay. Ce « choc de l’injure » que l’on reçoit un jour nous apprend en effet que l’on est quelqu’un qui est non seulement insulté sur le moment, mais qui sera à tout jamais insultable : on découvre que ce qu’on est au plus profond de soi-même va être soumis à l’injure, à l’ostracisme, et parfois à l’agression physique, etc."

      Supprimer
    3. Alain Badiou 3 (le vrai)14 janvier 2014 à 18:35

      Voici mon Analyse de la planche:

      Strip1: maadiar s'identifies comme le personnage à 3 bras.

      Strip2: Le monstre est définit comme "écart avec la norme"

      Strip3 case 1: Dans une même case on passe de "Tous différents" (discours d'inclusion de gauche) à "je te mettrais tout ça dans des fours" (parodie de discours homophobe/antisémite)

      Strip3 case 2: La société choisi la norme -> "les homos aujourd'hui se pavane" (reprise du discours homophobe, mais en même temps on indique que les homos ne seraient plus des monstres, ils peuvent se pavaner, est-ce qu'il sont rentré dans la norme?) Le discours caricatural homophobe peut lui n'est pas dans la norme, donc il est monstrueux. (Au contraire selon Didier Eribon, le discours homophobe est encore la norme)

      "Mes lecteurs sont des monstres comme moi" -> c'est ce que maadiar dessine/écrit (avec son troisième bras) qui le rend "monstrueux", c'est à dire en dehors de la norme. "Mes lecteurs et moi" -> une communauté de pensée? Qui pense quoi? Est-ce qu'on doit ignorer la parodie homophobe qui jouxte cette phrase avant et après?

      Strip4: "La richesse c'est la tolérance" "pour gagner (..) il faut être lesbienne juif ou bisexuel" (là on joue sur deux niveaux: à force de discours sur la tolérance, on privilégie trop les minorités. Ils ne sont plus les monstres, ils sont les rois. C'est la suite de la parodie de discours homophobe)

      (deuxième niveau: tolérons les discours extrémistes, complotiste, qui donne une vision inversée de la réalité)

      Strip 5: "tolérance" suivi d'une bulle qui dit: "je sers la mains qu'aux normaux" (normaux représenté en monstres) ---> tous les discours se contredisent, gag. Continuation du discours parodique.

      Ici "tolérance" parait hypocrite, mais si on lit le texte en voie off d'une traite, il semble ne pas être du second degré, il est sans doute la pensée de l'auteur. (mais peut-être une citation ou un pastiche d'umberto eco?)

      Strip6: "Sinon, c'est nous les monstres" "je me dégoute" (épiphanie, maadiar se rends compte qu'il est lui-même le monstre, pourtant, il l'avait déjà dit entre le strip 3 et 4, le petit tête en l'air. Cette fois-ci il regrette, il se dégoute. Le sens de "monstre" dans la phrase a changé, c'est devenu une condamnation morale)

      Le perso devenu Monstre est traité de "Gros Pédé" (du coup pédé = monstre = facho tout se vaut???)

      Les réponses de l'interview, le textes en voix Off, et le personnage s’entremêle, sans se compléter, parfois l'un illustre l'autre, parfois non. (ça rend parfois la lecture pénible)

      Il y a aussi le jeu entre Maadiar le personnage, et Maadiar l'auteur. L'un est la voix off humaniste, et l'autre est le petit énervé. Mais ça se mélange un peu.

      ------------------

      Est-ce qu'on a vraiment besoin, de sortir ce discours haineux que tout le monde connait par coeur, pour dire à la fin en petit "je me dégoute" ? Dire que l'homme qui déteste ce qui est différent, est aussi détestable, ça ne suffit pas. C'est pas les homos et les fachos dans le même panier. Il faut aussi montrer que les premiers n'étaient pas détestable, non?

      Supprimer
    4. En gros c'est la même construction que:

      1/ Les homos c'est des gens bien

      2/ à part que c'est -blague homophobe-

      3/ Non je déconne HAHAHAHA.


      C'est beauf, et ça fait rire personne, et le "nan je déconne" ne suffit pas à me rassurer.

      Supprimer
    5. Ah, moi ça m'a fait rire, je dois être un gros beauf alors.
      Les planches de Maadiar ont ça d'extraordinaire qu'elles apparaissent comme une sorte de défouloir esthético-bordélique. Une œuvre d'art n'a pas vocation à vous tenir un discours clair et logique, elle joue aussi sur la distanciation, le flou, la suggestion. Vous donnez votre "Analyse", (avec un grand A), libre à vous, mais on ne lit pas tous de la même façon. Si vous voulez du 1er degré allez voir Laurel ou Jéromeuh (en même temps aimer distinguer les méchants, les gentils, quand on s'appelle Alain Badiou hein…).

      J'ai cité Eribon car il s'agit d'une illustration parfaite de la haine intériorisé. Le personnage est "différent", il déteste toutes les différences car lui-même fait des efforts "monstres" ^^pour cacher la sienne. C'est typique de l'homophobe refoulé. Il se déteste lui-même et est incapable de surmonter le stigmate de l'insulte.

      Un dernier point, vous affirmez : "le discours homophobe est encore la norme". Le discours homophobe caricatural ne l'est plus. La nouvelle norme est plus pernicieuse, toujours hétérocentré certes, mais a cédé largement à une forme de compassion hypocrite pour les homos, à droite : les manifs pour tous "aiment les homos" (mais ne veulent pas de leurs droits) ; à gauche : les homos sont des victimes, martyrs (voir clip dégoûtant de Dolan pour Indochine), qui n'ont qu'une volonté, celle de s'intégrer et d'être comme les autres. Ben pas moi. Être un monstre ça me va très bien, surtout un de ces monstres rigolos que Maadiar a dessiné, et je suis fier d'être pédé.

      Supprimer
    6. Assez d'accord avec toi en fait. (à part que ça ne m'a pas fait rire, HAHAHAHA)

      Et je vois les défauts du discours victimaire et normalisateur. Mais donne moi du John Water ! Donne moi du Pussy Riot ! Donne moi du Alisson Bechdel !

      Assez de ménager la chèvre et le chou entre HerbedeProvence et Pochep.

      Supprimer
    7. t'as déjà perdu !

      Supprimer
  17. Et voilà ! T'as perdu !

    RépondreSupprimer