2013-08-12

Mathurin Soldat - "Un crayon dans le canon." (page 1)

Ordre général n° 28, général Joffre, chef d’État-Major et généralissime, le 28 novembre 1914 :
« Tout soldat fait prisonnier par suite de son insouciance ou de sa négligence, tout chef, qui, par manque de fermeté, laisse prendre une partie de sa troupe par l’ennemi, commet une faute des plus graves. Le commandant en chef décide que tout militaire non blessé fait prisonnier sera, à son retour de captivité, l’objet d’une enquête à l’effet de déterminer s’il y a lieu de prendre, envers lui, des sanctions disciplinaires (..) notamment pour capitulation, désertion à l’ennemi ou abandon de poste en présence de l’ennemi. »
cité par Evelyne Gayme, 2010.


 (À suivre)
Tags: Grande Guerre, 1914-1918, Mathurin, Vauquois, Esnes-en-Argonne.

3 commentaires: