2013-04-09

Paroles - Enlève le "truie".


16 commentaires:

  1. mais elle est teubée
    pffff
    pffffffffffffffffffff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis divisé face à ton com Marion, oui, divisé :

      1/ J'étais en dèche de coms, tout stressé comme un enfant mineur, alors WAHOU un com mais c'est trop cool. Merci.

      (En même temps) 2/ Vas-y mais oh mais si tu insultes les meufs qui me font des confidences à poil mais on me parlera plus. (Ouais en plus merci mais c'est pas très construit tout ça ma petite dame. On est dans l'insulte. C'est pas ça le débat mais oh mais non. Jeu démocratique.)

      3/ Je suis partagé sur ses paroles, mais on s'en fout de mon avis mais te gène pas pour m'écrire une riposte où tu raconteras comment toi tu as des orgasmes en dominant Thomas Mathieu par la seule force de tes coudes. (Et je mettrai tout ça en images! Je promire)

      Enfin bref merci

      Supprimer
    2. je m'en fous de sa vie sexuelle qu'elle aime être dominée tout ça pas de souce, chacun son fantasme
      mais vraiment, dire qu'on ne se sent pas l'égale de l'homme comme ça, comme un triste constat, je trouve ça un peu faignant de la vie. Alors si elle a des problèmes de confiance en soi, ça la regarde bien, mais la façon dont elle dit ça, ou du moins comme tu le racontes, on dirait un peu qu'elle assène une vérité générale à base de gros soupirs et de baissage d'épaule telle la personne fatiguée de voir d'autres mener un combat qui ne la concerne pas.
      PFFFF, dis je alors. Car elle peut bien carrer sa douceur où je le pense, si elle compte appliquer ce propos à toute la gente féminine.

      Et puis même si elle ne parle que d'elle, c'est bien triste de se sentir inférieure à tous les hommes sur certains points, ça semble plus une généralisation neuneu et genrée qu'autre chose. RAH. C'est comme voir un noir qui dirait "ok, j'avoue, je suis pas aussi intelligent que les blancs, que voulez vous", c'est trop facile et bien lâche.

      Mais bon après elle vit sa vie comme elle l'entend, ce n'est que mon avis attristé, je pense qu'elle se goure bien mais voilà. Et les dessins sont très beaux.

      Supprimer
    3. et tiens comme je t'aime encore un commentus
      de rien ça me fait plaisir

      Supprimer
    4. Ah bah voilà, argument et tout.
      Genre merci bien.
      ET PUIS TOUS CES COMS! MINCE DE ZUT! FÊTE À LA GRENOUILLE! 88 NAZI!

      Supprimer
    5. ha ouais tiens comme par hasard c'est le noir qui se dit pas aussi intelligent que les blancs
      ha ha
      ha
      ...
      tiens, Mirion, rappelle moi par une grande baffe dans la gueule de ne jamais aborder la question du féminisme avec toi si jamais je tentais de la ramener et d'exposer mon point de vue sur le sujet.

      Supprimer
  2. Maad', moins de politique et plus de chattes pour les coms. That's business rules dude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou d'être vulgaire comme ça. Hé ho, je suis le Marc Levy ok. Soyez pas aussi familier!

      Supprimer
  3. Moi perso, je trouve ça d'un romantisme absolu. Si mes femme pouvait me faire des confidences comme ça j'en pleurerais.

    RépondreSupprimer
  4. C'est super intéressant comme aveu... rien d'étonnant en soi, mais la façon dont elle le dit.

    En fait je pense qu'elle mélange deux choses différentes :
    - d'une part le côté actif/passif dans la sexualité, qui ne colle pas nécessaire au côté masculin/féminin
    - de l'autre, l'éducation de genre, la différence symbolique.

    La façon dont elle s'approprie son corps et donc sa féminité, visiblement, c'est par la passivité, la soumission, en déléguant aux homme le rôle actif, qu'elle conçoit comme l'exercice de la force, potentiellement aussi extrême que son désir de soumission. Ça peut être un trip purement sexuel, mais ça dépend comment ça s'articule sur son rapport aux hommes dans les autres domaines que le sexe. Parce qu'en fait son rapport au sexe n'est pas du tout typiquement féminin, n'a aucune nécessité à être attaché de façon absolue à la femme...
    Mais là, on entre dans la particularité de chaque psyché...

    RépondreSupprimer
  5. nicole croisille10 avril 2013 à 18:29

    donne moi vite l'adresse de cette salope !

    RépondreSupprimer
  6. Bref, attention aux passives agressives.

    RépondreSupprimer
  7. Ca vous fatigue pas d'écrire n'importe quoi?

    RépondreSupprimer
  8. Ben moi je le trouve touchant ce témoignage ... et salutaire aussi et ça n'entame en rien mon féminisme de toujours (encore faudrait-il s'entendre sur le sens précis à donner à ce terme). Bravo et merci M. Maadiar.

    PS: même au second degré, siouplait oublions Marc Lévy :'(

    RépondreSupprimer
  9. Fais-moi mal, Johnny, pas avec les pieds, ouille!

    Fais-moi mal, Johnny, moi j'aime pas l'amour qui fait bim!

    RépondreSupprimer