2012-11-01

Pots en grès


24 commentaires:

  1. Vazy appelle Loran Deutsch pour qu'il t'aide dans ta quête!!!

    RépondreSupprimer
  2. Henri de Vallombreuse (monogramme H.V) était un potier français (XIX - XXeme). Par contre pour l'authenticité, faut voir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de Vallombreuse faisait des pièces de céramique d'art à la Denbac, très "Art nouveau". Là on est plus dans la production industrielle, voir "proto-industrielle" dans le cas du gros pot en photo dont l'estampille est clairement tracée main. Je vois pas de Vallombreuse faire dans la conserve.

      Supprimer
  3. Je suis bien d'accord. c'est peut-être un genre de contrefaçon? au fait bravo pour ton trait si particulier. Moi, j'aime bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais ce serait chelou de faire des copies n'ayant aucun rapport avec le truc de base non? (merci pour le compliment)

      Supprimer
  4. Tout nu...et même pas sur le blog cochon...Je dois dire que je m'y perd.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis un slip, tu peux souffler mec!

      Supprimer
    2. Un boxer tu veux dire...mais quelle classe dans le détail !

      Supprimer
    3. boxer mi transparent Armani je crois, fin comme une capote, serré au cul, un drame. Cadeau de Franck... un lot.

      Supprimer
  5. Tonton Cristobal2 novembre 2012 à 19:44

    Désolé de ne pouvoir t'apporter mon concours.
    A moins que ces pots n'aient été destinés à l'Hôtel de Ville ;)

    Sinon, tu en achètes tant qu'il y en a ? de toute façon, je ne vois pas un potier travailler pour 2 euros.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai que trois. Je les achète si la taille est différente ou le modèle ou l'estampille. Je crois pas à des contrefaçons, Le gros fait vraiment 1880, les plus petits peut-être 1900, 1920. J'en ai vu en brocante, sur le bon coin, et aux puces de Montreuil. Le plus cher que j'ai payé c'est le gros, 3 euros, à un vieux à la broc de la rue de la révolution à Montreuil. Ca va.

      Supprimer
  6. Non, mais c'est Houis Vouitton Paris.
    Autrement dit contrefaçon anticipée...
    Produite par Pernard Barnault.
    Hey ouais mec! Tu viens de te faire ramoner!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le savais! (On se voit mardi soir? Je passe chez vous?)

      Supprimer
  7. Des pots de chambres ? <3

    RépondreSupprimer
  8. Très bel objet au demeurant. On dirait un pot à moutarde modèle familial. Il n'y a rien dedans comme des traces de ce que ça aurait pu contenir ? Sinon le "V" peut aussi être envisagé comme un "5". Bon je vais regarder encore un peu.
    Belle journée M. M :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, aucune indication, il en existe en différentes tailles, le plus gros que j'ai (le plus vieux? Puisque sa fabrication, avec sa marque tracée main fait penser à de la proto-industrie, la cuisson elle-même, peut-être moins forte, moins homogène sans doute, à la faveur des craquelures nombreuses de la couverte) fait bien 5 litres.

      Supprimer
  9. Bel objet, aussi mystérieux soit-il :)
    Le boxer est de trop.

    Oui, je mêle deux conversations qui n'ont rien à voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca y est, deux clans, les pro et anti-nudité! La France est de nouveau coupée en deux! Comme pour pain chocolat/chocolatine, ou le mariage gay!

      Supprimer
  10. Tonton Cristobal6 novembre 2012 à 19:34

    Ca n'a rien (ou presque) à voir, mais tu devrais jeter un coup d'oeil sur le reportage concernant la faïence d'Espelette sur le site du Musée basque de Biarritz (et au passage admire le vaisselier).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de voir le reportage, je ne connaissais pas. Bien chouette.

      Supprimer
  11. Tonton Cristobal6 novembre 2012 à 19:37

    De Bayonne, pardon (je suis complètement dans le potage !)

    Le lien : www.musee-basque.com

    RépondreSupprimer