2012-10-11

Identitaire


Et lisez moi ça tiens: http://www.bdsphere.fr/2012/10/09/maadiar-le-hongrois-la-trajectoire-d%E2%80%99un-poisson-pecheur/

45 commentaires:

  1. Ah tu veux dire une couque au chocolat?

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. auto-réponse "Maadiar tu pues AH AH AH".

      Supprimer
  3. En Alsace on dit "petit pain", alors bon... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il mettent du glaçage dessus en plus, les Alsacos! Comme si c'était pas assez lourd comme ça, ha! ha! ha!

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Salis pas le Berry! Pass'que tu croisses que les internets i z'y baragouinent mieux que nous!?!

      Supprimer
  5. pour le patois du poitou (où on dit aussi chocolatine)
    un tire-chaille : un lance-pierre
    un drôle : un enfant
    bouliter : passer son temps à regarder ce qui se passe par la fenêtre
    etc etc...
    Le patois se perd, bien dommage, d'accord avec toi...
    C'est bien foutu ton portrait sur bdpshère, faut écrire la légende!

    lkoz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est beau ce que tu dis, des mots sauvages et percutants.

      (Merci, j'ai un peu trop parlé mais le résultat est marrant)

      Supprimer
  6. Le pire langage du monde, oui.
    Je suis contente de plus vivre la bas.
    Ils disaient "Cagouille" pour les escatgots et aussi "Sinsse" pour la serpillère et "drôle" pour les enfants.

    Le pire restant "poche", c'est d'une laideur, ça me fait penser à une poche urinaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je reconnais là le dialecte du Poitou Charente. Me trompais-je ? (20 ans j'ai tiré là bas)

      Supprimer
    2. "snobs" que vous vous sentez salies par les vrais mots des vrais gens.

      Supprimer
    3. Nan mais c'est marrant, je pensais pas rouvrir des traumatismes comme ça.

      Supprimer
    4. Tonton Cristobal12 octobre 2012 à 21:06

      Louna > oui mais toi tu jouais au docteur pour t'occuper à l'époque ;)

      Mais tu exprimes de la nostalgie ou un "ouf" de soulagement ?

      Supprimer
  7. heureusement, tous les patois ne se perdent pas : luttez pour qu'on dise "babêts" et plus le triste "pommes de pin"
    le gaga stéphanois vaincra!
    http://www.youtube.com/watch?v=4zeS73dXbqM&feature=relmfu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tonton Cristobal11 octobre 2012 à 21:16

      Babêts ? je vais noter aussi.

      Ca me fait penser que les Québécois disent "bobettes" pour les sous-vêtements.

      Supprimer
    2. Ah nan mais les québécois c'est carrément un autre monde mon bon monsieur! Moi Xavier Dolan ou les Appendices je comprends pas tout, j'ai abandonné, je suis comme je peux.

      Supprimer
  8. Les seuls vrais mots sont les mots du soleil. Tel que peuchēre, putain et con de toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Con de toi" je le dis pas assez.

      Supprimer
    2. Pas "putain", mais "putaing". Et aussi "Fan des pieds" (mais je sais pas pourquoi)

      Supprimer
    3. "Fan des pieds", comme un fétichiste?

      Supprimer
    4. Fan de pieds ça existe pas. C'est les jaloux qui l'on inventē pour tenter de nous ridiculiser. Mais ça marche pas.

      Supprimer
    5. C'est pas vrai, toute ma famille du sud et tous les gens qu'ils croisent là bas le disent. JE L'AI PAS INVENTÉ BORDEL non, je ne l'ai pas inventé.

      Supprimer
    6. "Fan" c'est pour fils/fille . Du coup c'est "fils de pied" qu'ça veut dire/
      et "Fan de chichourle" c'est "fils de chatte".
      Mais moi je préfère mai "s'emboucaner" et "s'encagner" comme mots qui chantent

      Supprimer
  9. Pour perturber encore plus les nordistes je leur apporte des poches de chocolatines.

    Mais le mot que je préfère reste mouquire, bien plus parlant que morve.

    RépondreSupprimer
  10. Tonton Cristobal11 octobre 2012 à 21:14

    Je m'en vais noter tout ça (Laurel avait fait une note de patois lorrain, mais elle s'est perdue - la note, pas Laurel).

    Les affutiaux, ma mère employait ce mot régulièrement. Chocolatine, j'ai appris ça il y a quelques années (une blogueuse qui avait trouvé un boulot paid in black dans une boulangerie), mais la force de l'habitude mon bon Monsieur...

    Les Suisses disent les agasses pour les pies, d'ailleurs en Suisse ily a des "rues des agasses".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es trop kéblo sur la "Laurel d'avant", crée un mémorial mec!

      Autrement, "ajasse", c'est ouf, le mot me semblait typically berrichon.

      Supprimer
    2. Tonton Cristobal12 octobre 2012 à 21:13

      J'ai juste une excellente mémoire (enfin pour le long terme, pas pour ce qui s'est dit ou passé il y a 2 minutes).

      En ce qui concerne les agasses, j'essaierai de te retrouver la manufacture de montres qui se trouve rue des Agasses, tu pourras le voir de tes yeux.

      Heu, macarel,ça veut dire quoi ? parce qu'il y a aussi "Pécaïre !" qui est menacé.

      Supprimer
    3. "Macarel!" c'est genre "Putain!" en François.

      Supprimer
  11. Au lieu de se plaindre, votez!

    http://www.chocolatineoupainauchocolat.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan, je veux pas "faire gagner la chocolatine" moi. Je veux pas écraser un patois par un autre!

      Supprimer
    2. Tonton Cristobal12 octobre 2012 à 21:18

      Sans compter que le terme "pain au chocolat" laï laï laï laï a été popularisé par Joe Dassin (qui veux que je mette la vidéo en lien ? :D )

      Supprimer
  12. C'est terrible, depuis que je suis à Paris, je traduis en "nordiste" quand je cause à la vendeuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. soit plus prosélyte! Crie leur CHOCOLATINE!

      Supprimer
  13. Je dormirai moins bête ce soir ! lol ! Mais n'empêche, je prône le pain au chocolat, sudiste oblige ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sud-EST oblige, dans le 47, 24 etc... on dit bien chocolatine.

      Supprimer
  14. Berrychon, je ne connaissais pourtant presqu'aucun de ces mots là. Ceci dit, je ne l'ai entendu qu'à de rares occasions lorsque j'étais encore bien jeune. Ca fait parti des patois qui ont disparus le plus vite!

    RépondreSupprimer
  15. Vé, y a personne qui y cause savoyard par ici ?
    au boulot, y a les pyoules (littéralement ceux qui chialent), ceux qui sont gringent (=énervés), ceux qui sont bleus (=bourrés). Et moi j'suis la crouè (= la gamine) et meme une garoudja (=effrontée)!

    Arvi! (=adishatz)

    RépondreSupprimer